LIVING ROOM SESSIONS. MUSIQUE INTIME DANS UN ENVIRONNEMENT UNIQUE

Céderais-tu ta maison comme scène pour un concert ? Sur base de ce concept particulier, Lisbon Living Room a commencé à organiser des sessions de musique en direct dans des maisons du centre de Lisbonne, cédées par leurs propriétaires. On recherchait un endroit agréable où profiter de musique intime et différente, un espace où les artistes pouvaient expérimenter et improviser d’une manière plus proche. Actuellement, le rendez-vous a lieu avec succès le dernier dimanche de chaque mois, sans exception.

Jazz, fado, flamenco, folk, blues, musique classique… Tous les genres ont leur place dans cette initiative, à laquelle des artistes du monde entier ont déjà participé. Un évènement où le facteur surprise entre également en jeu, étant donné que l’endroit choisi pour le concert est inconnu, même pour les musiciens participants, jusqu’à quelques jours avant le concert.

Si tu ne veux pas manquer l’opportunité de profiter de l’une de ces sessions musicales particulières, suis attentivement le blog de Lisbon Living Room, et souviens-toi de la date : le dernier dimanche de chaque mois.

Photo Mosaic
Centre portugais de photographies

Si tu es passionné de photographies, la visite de la fameuse Torre dos Clerigos devrait inclure un arrêt en plus. À quelques mètres de cette construction iconique se trouve le Centre portugais de photographies.

Situé dans l’édifice de l’ancienne Cadeia da Relação, la prison de la ville, ce musée met en valeur le patrimoine photographique, en conservant également la Collection Nationale de Photographie. L’exposition permanente du centre inclut une riche collection d’appareils photographiques anciens, de clichés de différentes époques, d’affiches publicitaires et une bibliothèque spécialisée. Il est également possible de découvrir les expositions temporaires qui affichent des photographies anciennes ou contemporaines, nationales et internationales.

Et même si la photographie n’est pas ta discipline préférée, la visite de ce musée vaut quand même la peine en raison de l’histoire de ce bâtiment datant du XVIIIème siècle qui était une prison jusqu’en 1974, lorsque la Révolution des Œillets a mis fin à la dictature de Salazar.

L’entrée au Centre portugais de photographies est gratuite et, en réservant à l’avance, il est possible de bénéficier du service gratuit de visites guidées du bâtiment. Une autre manière de se plonger dans l’histoire et le passé de Porto.